ÉDITO : 3 questions à François-Henri Pinault

« Nous sortons renforcés de la crise et confortés dans la pertinence de notre modèle multimarque. Nos Maisons n’ont jamais été aussi désirables. »

ÉDITO - TEXTE + IMAGE

  • EDITO_IMAGE_2021
    Photographie de François-Henri Pinault

Que retenez-vous de cette année 2020 ?
Chez Kering comme partout ailleurs, l’année 2020 a été une année inédite. La crise sanitaire et économique sans précédent à laquelle nous avons été confrontés a suscité des réactions exceptionnelles : de courage, de solidarité et de créativité. Kering a naturellement participé à cet effort collectif, en protégeant nos collaborateurs partout dans le monde, mais aussi en soutenant les soignants et les institutions de santé.

Dans un contexte économique très complexe, Kering a fait preuve d’une grande résilience et d’une remarquable agilité. Nous avons délivré des performances solides, notre chiffre d’affaires atteignant 13,1 milliards d’euros et notre résultat opérationnel courant, 3,1 milliards d’euros. Notre génération de cash-flow est restée élevée et nous avons encore consolidé la structure financière du Groupe. Quatre de nos Maisons ont même vu leurs ventes progresser sur l’année dans un marché mondial pourtant ébranlé par les fermetures de boutiques et l’arrêt des flux touristiques internationaux.

Êtes-vous confiant dans l’avenir ?
La solidité dont Kering a fait preuve en 2020 repose avant tout sur les femmes et les hommes du Groupe, qui ont brillé par leur engagement, leur agilité, leur audace et leur rigueur. Je tiens à les en remercier chaleureusement. Notre performance est également le fruit des chantiers stratégiques engagés depuis plusieurs années. Nous avons en 2020 continué à investir dans nos plateformes de croissance pour préparer le rebond.

Ainsi, l’internalisation des plateformes d’e-commerce de nos Maisons entamée en 2019 nous a permis – en 2020 – de bénéficier pleinement de l’accélération spectaculaire des ventes en ligne et de rester en contact étroit avec leurs clients en dépit des circonstances. De même, l’évolution de notre organisation logistique nous a permis de réagir rapidement pendant la phase la plus aiguë de la crise et du confinement, et d’optimiser l’allocation de nos stocks entre les régions et entre les canaux de distribution.

Nous sortons renforcés de la crise et confortés dans la pertinence de notre modèle multimarque. Nos Maisons n’ont jamais été aussi désirables. Nous sommes parfaitement préparés à tirer parti de la reprise.

Quels sont les éléments clés de ce 4e Rapport intégré que vous publiez aujourd’hui ?
La crise n’a pas modifié notre vision du Luxe : celle d’un Luxe résolument moderne et audacieux, mêlant créativité et responsabilité. Elle a accéléré des tendances qui étaient déjà à l’œuvre dans notre secteur et que nous avions déjà identifiées et intégrées dans nos orientations stratégiques.

Elle confirme aussi que nos ambitions et nos engagements en matière de développement durable sont plus pertinents que jamais. La transformation du Groupe déjà engagée de longue date en la matière s’en trouve confortée et accélérée. Nous nous sommes ainsi dotés d’une ambitieuse stratégie biodiversité et avons rehaussé nos objectifs en matière de lutte contre le changement climatique, en ligne avec une trajectoire de 1.5°C. Début 2021, nous avons également publié notre politique en matière de protection des droits humains.

Les exemples et témoignages présentés tout au long de ce rapport illustrent la capacité de Kering et de nos Maisons à créer de la valeur tout en répondant aux grands défis de notre temps, environnementaux en particulier.

L’alignement entre nos valeurs, nos orientations stratégiques, nos investissements et les tendances qui façonnent le marché du Luxe nourrit notre confiance en l’avenir.

Signature FHP

François-Henri Pinault
Président-Directeur général